Oui les structures, mais pas les notes!

Elles doivent demeurer libres!

Libres comme l’air!

Aux quatre coins de l’univers!

Il faut manier les structures avec latitude, non par esprit de contestation, plutôt par recherche de beauté. L’imagination pure semble refléter la complexité de la trame de l’univers. Simplement percevoir la richesse du cosmos permet de s’y sentir privilégié. Quelle magnificence! Un électron est une étoile; une galaxie, une amibe et nous, poussières, sommes empereurs sur le grain de sable qu’est la terre. Ayons un règne pacifique, pourquoi pas le jardin des délices?!